Économiser des impôts en défiscalisant

Savez-vous qu’il est possible de réduire le montant de votre Impôt sur le Revenu (IR) de façon tout à fait légale ? En effet, il existe des opérations, actions et investissements que vous pouvez effectuer afin de bénéficier d’une défiscalisation avantageuse. Dans cet article, nous allons donc vous présenter les solutions pour lesquelles vous pouvez opter afin d’économiser des impôts en défiscalisant.

Économiser des impôts en employant un salarié à domicile

En faisant appel à un salarié pour réaliser diverses tâches à votre domicile contre rémunération, vous allez bénéficier d’un crédit d’impôt égal à 50% de vos dépenses. Les dépenses en question ne doivent cependant pas dépasser les 12.000 € par an. Elles peuvent toutefois atteindre 20.000 € pour les personnes invalides, ou ayant à charge une personne invalide.

Les tâches prises en compte pour bénéficier de cette défiscalisation sont : le soutien scolaire, la garde d’enfants, l’aide à domicile, le ménage, la préparation des repas ou encore des petits travaux de jardinage.

Des limites à l’avantage fiscal peuvent être fixées pour certaines prestations. Ainsi, pour les travaux de petit bricolage, la limite est de 500 € par an, avec une durée d’intervention ne dépassant pas deux heures. Pour les dépenses d’assistance informatique et pour l’internet à domicile, la limite est de 3000 € par an. Et pour les petits travaux de jardinage, elle est de 5000 € par an.

impôts défiscalisation

Faire un don

En faisant un don à un organisme d’intérêt général, ou reconnu d’utilité publique, vous pouvez économiser des impôts en défiscalisant. En effet, une déduction d’impôt égale à 66% des sommes versées vous est accordée suite à une donation à ces organismes. La réduction maximale est quant à elle de 20% du revenu imposable.

Alimenter un plan d’épargne retraite

Le plan d’épargne retraite permet également aux épargnants de bénéficier d’avantages fiscaux. Les sommes épargnées pour la constitution de votre retraite personnelle sont en effet déductibles de votre revenu imposable, dans la limite de 10% du plafond annuel de la Sécurité sociale, ou de 10% des revenus de l’activité professionnelle.

Le plafond de la déduction est fixé à 32.909 € pour cette année 2021. Pour les inactifs et les actifs aux revenus modestes, la déduction minimale est de 4.114 €. Grâce à cette solution, vous pouvez économiser des impôts de façon proportionnelle à votre taux marginal d’imposition. Plus celui-ci est élevé, plus votre réduction d’impôts sera importante.

Tout comme pour l’assurance-vie, il est autorisé de contracter plusieurs plans d’épargne retraite. En revanche, tenez compte du fait que les avantages fiscaux ne sont pas cumulables.

Économiser des impôts en investissant dans l’immobilier locatif

L’immobilier demeure une valeur refuge en ces temps d’instabilité économique. De plus, des lois de défiscalisation immobilière ont été mises en place par le Gouvernement afin de relancer le marché immobilier. Il existe ainsi divers dispositifs permettant aux investisseurs de bénéficier d’une déduction d’impôt sur le revenu.

Le dispositif le plus connu est la loi Pinel. Elle remplace la loi Duflot et permet à l’investisseur de bénéficier d’un abattement fiscal de 12%, 18% ou 21% du prix de revient de la location, à condition de s’engager à louer le bien sur une période de 6, 9 ou 12 ans respectivement.

Notons que la loi Pinel concerne l’immobilier neuf ou en VEFA. Pour un investissement dans l’ancien, il faudra se tourner vers les lois Malraux et Monuments Historiques. Ces lois permettent également d’économiser des impôts en contrepartie d’un investissement dans un immeuble classé et rénové.

Enfin, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt dans le cadre de la loi Censi-Bouvard, en investissant dans de l’immobilier géré.

impôts défiscalisation

Entreprendre des travaux d’économie d’énergie pour son logement

Le Crédit d’impôt pour la Transition Energétique (CITE) était en vigueur depuis le 1er septembre 2014. Il permettait alors de déduire des impôts une partie des dépenses destinées à améliorer la performance énergétique de votre résidence principale, achevée depuis plus de 2 ans (à condition que les travaux réalisés y soient éligibles).

La réduction d’impôt accordée était alors égale à un montant forfaitaire valable en fonction des types de travaux réalisés (sans pour autant dépasser 75% des dépenses effectuées). Le crédit d’impôt était soumis à un plafonnement sur 5 ans. Le plafond était de 2.400 € pour une personne seule, et de 4.800 € pour un couple soumis à une imposition commune. Une majoration de 120 € était ensuite appliquée par personne à charge supplémentaire.

Le CITE a cependant été transformé en prime forfaitaire suite à l’article 15 de la loi de finances pour 2020. Cette prime est versée par l’ANAH au moment de la réalisation des travaux, et son montant est fixé par un arrêté du 25 janvier 2021. Le CITE a donc été définitivement supprimé le 1er janvier 2021, mais le bénéfice de la prime a toutefois été étendu à tous les ménages. Afin d’en bénéficier, il faut effectuer une demande en ligne sur Maprimerenov.gouv.fr.

Si vous désirez avoir des informations plus approfondies sur les différentes solutions de défiscalisation, alors nous vous invitons à découvrir un article vraiment détaillé sur le sujet. Vous devriez alors y trouver l’option la plus intéressante pour économiser des impôts en défiscalisant.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.