Le gouvernement gèle les APL

En juillet 2017, une décision litigieuse fut prise par le gouvernement : celle de diminuer les aides personnalisées au logement ou APL. Pour cette année, le Premier ministre ainsi que le gouvernement ont décidé de ne pas revaloriser cette aide. Cette décision a créé une énorme vague de polémique qui accuse l’État français de s’en prendre constamment aux personnes qui ont un revenu modeste. Beaucoup de députés de gauche et d’extrême gauche sont montés aux créneaux pour dénoncer l’attitude du gouvernement. On peut citer comme exemple Sébastien Jumel qui n’a pas lésiné sur les mots en affirmant qu’il s’agissait d’un scandale d’État.

Pourquoi la baisse des APL est décriée ?

Baisse des APL

 

Sachez que l’annonce de la baisse des APL est considérée par beaucoup de politiciens comme un acharnement du gouvernement sur les plus démunis. Il faut rappeler que cette réforme intervient avec l’annonce d’un allègement sur l’impôt sur la fortune. Autant dire que beaucoup d’associations ne se sont pas privées pour dénoncer de telles mesures. Cela avait créé une tôlée générale, à tel point que le Premier ministre Édouard Philippe a déclaré que ce « n’était pas intelligent » de mettre en place une telle baisse. Par la même occasion, il en a profité pour rejeter la responsabilité de cette mesure au précédent gouvernement. Dans tous les cas, la célèbre fondation Abbé-Pierre avait relancé le débat sur le sujet. En effet, elle a pu analyser le Budget de 2018 et elle s’est rendu compte que le gouvernement avait amputé environ 5 € en moyenne par ménage.

Quelle est la réponse du gouvernement ?

Baisse des APL

Le gouvernement, par l’intermédiaire de son ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard, dénonce un sujet récurrent qui est de faible importance et qui sert à meubler les « périodes creuses ». Selon ce ministre, il n’y a rien à cacher sur les APL pour cette année. Toutes les décisions ainsi que les débats sont faits sur une base transparente. Par ailleurs, il fait aussi comprendre qu’il ne s’agissait pas d’une baisse, mais d’une non-élévation des APL. En d’autres termes, il affirme qu’il n’y aura pas de grand chamboulement. Mais selon les associations, il convient de rehausser les APL, car les plus démunis subissent de plein fouet les mesures injustes.

Toutefois, on constate qu’il y a une forme de solidarité qui s’est mise en place avec cette mesure. Par exemple, de nombreux propriétaires ont annoncé avoir baissé de 5 € le loyer afin de compenser les APL.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !