Les medias sous l influence des operateurs historiques ?

Comme vous le savez tous, en janvier dernier, un nouvel opérateur est arrivé sur le marché de la téléphonie mobile en France et il a tout cassé. Les prix ont été divisés par 2, voire même par 3 dans certains cas. Avec un argument si attractif, il a été tout à fait normal que les trois opérateurs historiques cherchent à viser les points faibles du nouveau concurrent pour encourager les clients à rester. En l’espace de quelques jours, ce sont des dizaines de milliers de clients qui quittaient les opérateurs historiques pour changer d’opérateur. En moins de 3 mois, ce sont plus de 2,5 millions de personnes qui ont décidé qu’il était inutile de payer le double voire le triple pour des prestations équivalentes. Face à un tel engouement des français, les médias se sont naturellement intéressés au sujet pour rédiger tous les jours, de nouveaux articles en rapport avec les problèmes que rencontrait le nouvel opérateur.

Une mauvaise anticipation du lancement

Je suis tout à fait d’accord sur le fait que Free a mal anticipé son lancement puisqu’il a visiblement prévu d’avoir bien moins de clients. En effet, les bandes passantes étant très petites par rapport au volume d’appels et de messages envoyés, il a été logique que de nombreuses coupures soient survenues. Par ailleurs, malgré l’embauche d’un tas d’employés, ça n’a pas été suffisant pour répondre de manière plus optimale à toute l’affluence.

Naturellement, les médias n’ont pas hésité à mettre en avant ces points faibles en oubliant de préciser que c’est le lancement et que tout le monde a connu des problèmes lors du lancement. La vision courtermiste des journalistes a bien été montrée durant ces trois derniers mois. Nombreux ont parlé du fait que Free n’offrait pas de terminal accompagnant l’abonnement, mais rares ont été ceux qui ont évoqué le fait qu’il revenait moins cher d’acheter le même téléphone nu et d’y associer l’abonnement.

Les rédactions des journaux ont également soulevé plusieurs autres éléments peu importants en pensant soutenir les trois opérateurs historiques. D’ailleurs, il y a fort à parier que les trois se soient réunis en demandant à un lobby de les aider à garder leurs clients.

Une amelioration significative

Depuis une semaine, de nombreux blogueurs ont remarqué une nette amélioration de la qualité du réseau qui jusque là ne fonctionnait pas correctement en soirée. J’ai également constaté que je pouvais désormais passer mes appels sans problème entre 18 et 20h, alors qu’au préalable, j’étais obligé de renouveler l’opération plusieurs fois avant que ça ne passe.

Alors que tous les médias n’hésitaient pas à enfoncer Free il y a encore quelques semaines, aujourd’hui, personne n’a estimé nécessaire de faire un article quant à la stabilisation du réseau. Les trois opérateurs historiques pratiquent-ils une influence sur les médias pour qu’ils ne parlent pas de manière neutre de Free mobile ? N’hésitez pas à partager vos impressions à ce sujet en commentaire.

Sources :

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

3 commentaires