Comment éviter ces 4 arnaques immobilières courantes ?

Acheter un bien immobilier représente bien souvent le rêve d’une vie. Pourtant, il peut rapidement se transformer en cauchemar pour les victimes des arnaques immobilières. Pour éviter de se faire avoir par des pratiques peu scrupuleuses, il faudra apprendre à les repérer et à prendre les mesures nécessaires.

Une offre trop attrayante

Lorsqu’un bien immobilier est proposé à un tarif nettement inférieur aux prix du marché, il faudra se demander si des vices cachés n’expliquent pas la situation. Pour éviter de se faire avoir par ce type d’arnaque, il faudra se renseigner sur le marché de l’immobilier dans sa ville.

Lorsqu’une offre varie de 10 000 à 20 000 euros par rapport aux prix du marché, il peut simplement exprimer des difficultés à vendre. Au-delà de cette fourchette, il faudra se poser des questions sur la raison d’une telle différence par rapport au prix du marché.

Donner une description tronquée du bien

Bien souvent la description du bien est enjolivée et les photos ne montrent que les plus belles parties du bien. Si cette pratique est courante, il faudra plutôt réaliser une visite complète pour s’assurer que la situation est parfaitement connue. Cette visite est également incontournable pour rencontrer le vendeur et s’assurer de sa bonne foi.

Une fois sur place, l’acquéreur potentiel devra inspecter chaque pièce pour relever le moindre défaut. Au-delà de la superficie, il faudra être vigilant à l’électricité, à la plomberie et aux traces d’humidité. Ces précautions permettront d’éviter d’être victime d’une arnaque.

arnaque immobiliere

Une surestimation du bien

Lorsqu’un bien immobilier est proposé à un prix élevé, il n’est pas rare que le vendeur mette en avant ses atouts, son exposition ou même son emplacement dans un quartier prisé. Pour pouvoir obtenir un logement de qualité, nombreux sont ceux qui se laissent tenter et passent à l’achat.

Avant de vous précipiter, il sera préférable de simuler son estimation avec le service Patrim. Cet outil gratuit permet d’avoir une idée plus précise des tarifs qui peuvent être proposés dans une ville en fonction de la superficie du bien et de critères particuliers. Grâce au résultat obtenu, l’acheteur pourra savoir si le prix proposé est conforme ou pas. S’il est beaucoup trop élevé, il sera recommandé de se diriger vers un autre bien immobilier.

Un paiement en espèces

Si acheteur propose un paiement en espèces, il faudra refuser et exiger de suivre la voie classique. Par chèque ou par virement, ce fonctionnement sera préférable. En effet, ne pas connaître l’origine de ces fonds peut attirer bien des ennuis. Il ne faudra donc pas se laisser tenter par ce type de proposition et opter pour un mode de paiement dont vous pouvez avec les preuves formelles.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !