Céder ses jours de congé pour de l’argent, bientôt légal en Belgique

Certaines personnes ne prennent jamais de congés. Ce n’est pas parce qu’ils n’y ont pas droit, mais plutôt parce qu’ils ne le veulent tout simplement pas. Vous aussi, vous avez fait ce choix ? Il vous est même arrivé d’envisager que vous pourriez peut être échanger vos jours de repos contre de l’argent ? Mais est-ce possible ? En Belgique oui ! Notamment à SD Worx où les employés peuvent désormais troquer leurs jours de congé contre du cash. Un projet qui pourrait bien s’exporter ailleurs en Europe. On vous dit tout.

L’épargne-carrière, nouveau projet de Kris Peeters

Le ministre fédéral de l’Emploi, Kris Peeters souhaite mettre en place une solution pour rendre le temps de travail beaucoup plus flexible. Il s’agit du principe de « l’épargne carrière » qui va permettre aux travailleurs d’économiser leurs congés et heures supplémentaires.

Ils auront alors le choix entre reporter leurs jours de repos pour plus tard dans leur carrière ou bien les échanger contre une rémunération. A noter cependant que cette possibilité ne concerne que les jours de congés extralégaux, c’est-à-dire ceux en plus des 20 jours légaux.

SD Worx et ses travailleurs tentent l’aventure

Kris Peeters avait donné un délai de six mois aux partenaires sociaux pour mettre ce nouveau système au point. Si certaines organisations patronales, tels que Feb et Unizo, se montrent positives mais n’en restent pas moins prudentes, le groupe SD Worx n’a pas hésité à se lancer dans l’aventure.

Le prestataire de services de ressources humaines va en effet proposer son propre système d’épargne carrière qui permettra aux employés « [d’]épargner du temps et bénéficier de jours de congés en plus ». Un représentant de l’entreprise a ajouté que le budget économisé sera également indexé, de manière à ce qu’il puisse évoluer au fil des ans. SD Worx envisage même de rendre le système transférable d’un employeur à un autre. En attendant, le quota économisé par le travailleur lui est payé en cash, au cas où il démissionne.

Un tel système est-il vraiment légal ?

Mais est-ce vraiment légal de « vendre » ses jours de congé à son patron ? Il faut savoir que l’Etat oblige chaque travailleur à prendre ses congés légaux dans l’année. Mais en ce qui concerne les jours de repos extra-légaux, il est parfaitement possible de les reporter quelques jours sur l’an prochaine.

Au fait, la loi des parties offre la possibilité aux travailleurs et employeurs de  s’arranger entre eux. Les premiers ont donc parfaitement le droit de ne pas prendre leurs jours de congé extra-légaux afin de les transformer en rémunération.

Une bonne ou une mauvaise idée ?

Comme toute chose, l’épargne carrière présente ses bons et ses mauvais côtés. Les points positifs, c’est que ce nouveau système offre la possibilité d’économiser ses jours de congé de but de faire un grand voyage un jour. Cela offre également la possibilité de grossir son budget pour des besoins ou un projet en particulier comme partir en voyage plus tard.

Pour ce qui est des points négatifs, l’idée d’échanger ses jours de congé contre de l’argent pourrait inciter les gens à travailler beaucoup trop fort, au risque de faire un burn-out. L’autre inconvénient concerne les PME qui n’ont pas l’effectif et le moyen nécessaire pour appliquer correctement cette mesure.

Mais cela n’empêche pas Kris Peeters de soutenir le projet et d’affirmer que le système devrait très bien s’exporter. L’épargne carrière, bientôt en France ? Affaire à suivre.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !