Comment faire pour réduire ses impôts en location ?

Investir dans l’immobilier est un business intéressant, si vous voulez payer moins d’impôts. Comment faire pour bénéficier de cet avantage tant attendu ? La réduction d’impôt selon le principe de Pinel consiste à investir dans un immobilier neuf tandis que la loi Malraux ne concerne que les particuliers. Enfin, l’acquisition de monuments historiques est un mécanisme avantageux, mais elle nécessite des réparations avant de procéder à la location proprement dite.

Adopter la loi Pinel

La loi Pinel reprend les principes de la loi Duflot en ce qui concerne la défiscalisation immobilière. Le principe est simple. Vous achetez un logement neuf dans une zone bien définie par des conditions et l’Etat vous rembourse une part par la réduction d’impôt. L’objectif de cette loi est d’améliorer les conditions des français s’ils veulent investir dans l’immobilier.

De ce fait, le gouvernement développe petit à petit le financement des particuliers toujours dans le domaine de l’immobilier. Le dispositif Pinel réduit les impôts jusqu’à 21% du montant de l’investissement alors qu’auparavant avec les anciennes lois : Duflot et Scellier, cette réduction n’est que de 13% ou 18%.

De plus, vous pouvez louer votre logement à vos proches ou encore à vos descendants et ascendants. La seule règle pour profiter de ses avantages est d’acheter un bien neuf et de le louer durant une période bien déterminée à savoir 6, 9,12 ans.

La loi Malraux

Créé en 1962, puis modifié en 1995 et encore en 2009, la loi Malraux permet de restaurer facilement l’immeuble et les autres biens immobiliers classés comme anciens. Ce type de défiscalisation veut conserver d’une manière durable votre patrimoine.

Le premier avantage  de ce principe est la réduction d’impôt à 30% des dépenses, si c’est dans un Secteur Sauvegardé. En zones de protection du patrimoine architectural urbain et paysager (Z.P.P.A.U.P.), elle correspond à 22% des dépenses. Ce dispositif est plafonné jusqu’à 100 000 euros au maximum et il s’adresse aux personnes qui souhaitent investir dans les biens immobiliers haut de gamme.

En d’autres termes, seuls les individus ayant un revenu foncier important peuvent bénéficier de ce principe. Les SCI (Société Civile Immobilière) et les SCPI (Société Civiles de Placement Immobiliers) peuvent profiter de cette défiscalisation.

Investir dans un Monument Historique

Existant depuis plus de 100 ans, la loi de défiscalisation sur les Monuments Historiques favorise l’entretien ainsi que la restauration des biens immobiliers classés comme des « monuments historiques ». Les sites inscrits dans l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques bénéficient de ce principe. De même pour les immeubles faisant partie du patrimoine national délivré par la « Fondation du patrimoine » ainsi que les bâtiments ayant des caractères historiques ou artistiques particuliers.

Une fois l’établissement restauré, vous devez mettre cet immobilier en location. Cet immeuble doit avoir un titre de résidence principale du locataire. C’est après ses diverses conditions que vous pouvez jouir de l’avantage fiscal. Le calcul de la défiscalisation dépend de la fonction de votre tranche marginale d’imposition qui doit s’élever à 40%. Par ailleurs, les travaux doivent être réalisés sous la surveillance de l’un des architectes travaillant dans les Bâtiments de France.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !