L’évolution des paris en ligne au cours de ces dernières années

Il est incroyable de voir comment les paris en ligne ont progressé sur les 20 dernières années. Tout commence lorsque l’état d’Antigua adopte la loi sur le libre échange et la zone franche en 1994, ils ont lancé un mouvement qui n’a pas connu un soupçon de ralentissement.

Après tout, il n’y a pas eu d’événement marquant pour freiner cela. Peut-être le premier signe important est apparu en 2003 lorsque les paris en ligne ont dépassé les paris traditionnels. Une étude internationale, menée par l’ORC montre que pendant que les activité de jeu en ligne progressaient de 46%, les paris traditionnels chutaient de 25%.

paris sportif

Au Royaume-uni, les opérateurs de paris ont été particulièrement réactifs pour s’adapter à la situation. En effet, dès 1998, William Hill fût le premier opérateur à accepter les paris en ligne au Royaume-Uni. SportIndex est la première application mobile de paris apparue en Angleterre en 2003. Quand à BetFair, il fût, il y a 4 ans, le premier opérateur à autoriser la fonctionnalité « cash-out » lors de paris en cours.

Il y eu tout de même de nombreux aspect pas très reluisants lors de cette ascension du paris en ligne. William Hill a été poursuivi, sans succès, par un parieur malheureux qui lui réclamé 2 millions de livre. Bet365 utilisé des diamants brut à Londres, et la star hollywoodienne, Ray Winstone en serrait la tête pensante. Pendant que le bookmaker irlandais PaddyPower multiplié les coups publicitaires, y compris lors d’une coupe du monde. On prédisait les chances de survies des bookmaker hors ligne à 500/1, sur leur disparition d’ici à 2010.

bookmaker

Le plus mémorable fût en 2012, lorsqu’un parieur misa 2,4 millions de dollars sur la naissance du prince George, tout été possible du nom en passant par le genre, du poids à la couleur des cheveux.

Même les tentative pour ralentir cette progression n’ont empêché sa croissance. En 2006 pourtant, les américains ont mis en place l’UIGEA qui rend illégal toute transaction entre banques ou autres organismes financiers, et les sites de paris en ligne. Bien que la plupart des entreprises de ce type se soient retirées du marché américain en 2009, on découvre en même temps que les parieurs américains avaient dépensés plus de 50 milliards en ligne.

RightCasino

Et le futur sera encore plus spectaculaire ! En 1998, le marché du paris en ligne représenté 830 millions de $. En 2012, celui-ci a été estimé à 74 milliards. Aujourd’hui, selon une infographie sur le jeu en ligne du site RightCasino.com cette valeur atteindrait 100 milliards de dollars.

Celui-ci nous a joué un sacré tour !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !